Livre Moissons rouges

5.0/10
Boite de  Moissons rouges
  • 484 pages

Comment un Parti socialiste, marxiste, urbain et ouvrier, théoriquement partisan de la propriété collective peut-il s'imposer sur la scène politique française, à une période où la paysannerie et le monde rural forment encore la partie majoritaire de la population et de l'électorat, où les petites exploitations agricoles semblent sortir renforcées du premier conflit mondial et alors que triomphe l'idéologie agrarienne qui fait du paysan le pilier et l'essence de la nation ? C'est à cette question que s'attache cet ouvrage, en dressant une vaste fresque des liens entre paysannerie et politique durant l'entre-deux-guerres, opérant une relecture nécessaire de quelques grands événements, du congrès de Tours au Front populaire, mais aussi soucieuse des modalités concrètes de l'enracinement partisan, en multipliant en variant les focales et les espaces d'analyse. Cette période est en effet un moment clé dans l'émergence de nouvelles pratiques

0
0
0
0

Du même auteur Continuer sur votre lancée

  • Organiser les marchés agricoles

Les critiques & échangesDiscussions et débats sur ce livre

Auteurs :