Affiche Napoléon face à l'Espagne

Le 2 mai 1808, à Madrid, éclate une sanglante insurrection populaire contre la présence de l'armée française dans la ville. Une guerre atroce commence. Cette journée du Dos de Mayo annonce l'échec du remplacement sur le trône d'Espagne de la dynastie des Bourbons par celle des Bonaparte. Pourtant, tous les protagonistes de cette entreprise s'étaient convaincus de son caractère inéluctable et même légitime et aucun de ceux qui auraient pu s'y opposer ne tenta de le faire : ni le roi Charles IV et la reine Marie-Louise, le pitoyable couple royal espagnol, ni leur funeste favori, Manuel Godoy, ni Ferdinand, le très médiocre prince héritier, ni les élites espagnoles, les conseillers, ambassadeurs et adjoints de Napoléon, Talleyrand, Murat, Savary... Ni enfin l'empereur lui-même associant ici ses motivations stratégiques et familiales et les ambitions messianiques de la Révolution française. Quelles étaient les intentions de ces personnages en ces circonstances ? Dans quelle mesure ont-ils conduit les événements ? Comment se présentent-ils devant l'histoire ? Et l'échec final vaut-il forcément condamnation sans appel du comportement de Napoléon ? En réponse à ces questions, l'auteur de ce livre trace un portrait psychologique saisissant de chacun des acteurs de cette tragédie, dont il restitue les tenants et les aboutissants.

Ecrit par : Jean-Pierre Patat

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Napoléon face à l'Espagne" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes