Affiche Paris-ville moderne

Maine-Montparnasse et la Défense sont des opérations emblématiques représentatives de la nouvelle définition du rapport entre ville et architecture qui se met en place après la guerre. La concentration démographique, la décentralisation des industries et l'avènement du secteur tertiaire obligent à remodeler des structures urbaines inadaptées à la circulation, aux modes de déplacement et à la vitesse, préoccupations majeures des années 50. Cette nécessité de modernisation va de pair avec une montée de l'interventionnisme étatique qui a débuté sous le gouvernement de Vichy, en réaction à l'urbanisme incontrôlé de la périphérie parisienne. À partir de 1959, des plans directeurs successifs établissent les inventaires des opérations à entreprendre : destruction d'îlots insalubres, percement d'axes de circulation, remembrements. Cette politique, qui fait table rase du passé, trouve ses fondements aussi bien dans les thèses rationnalistes développées par Le Corbusier

Ecrit par : Virginie Picon-Lefèbvre

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Paris-ville moderne" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes