Affiche Paul Valéry et l'enfant d'éléphant ; Flaubert le précurseur

Il est extrêmement difficile de dégager une œuvre à l'apogée de sa renommée de la gangue de commentaires enthousiastes qui l'enferme et de la regarder comme " un événement neuf ". C'est cette difficulté que Nathalie Sarraute a fait sentir dans son roman " Les fruits d'Or ". C'est à elle qu'auparavant elle avait essayé de s'attaquer dans ces deux essais. Le premier, écrit après la mort de Paul Valéry, montrait combien la vénération sans la moindre réserve dont il était entouré, l'absence de toute discrimination rendait parfois déconcertante, décourageante la lecture de son œuvre. L'irrespect dont elle fait preuve à l'égard de Valéry, il le lui aurait pardonné, lui qui a donné l'exemple dans sa façon de traiter Pascal. Quant à Flaubert, que les romanciers modernes considéraient comme " notre maître à tous ", surtout par son attachement aux pures formes descriptives, Nathalie Sarraute, en relisant son œuv

Ecrit par : Nathalie Sarraute

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Paul Valéry et l'enfant d'éléphant ; Flaubert le précurseur" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes