Affiche Pierre Michon, l'écriture absolue

Dès les Vies minuscules, en 1984, Pierre Michon crée un concept, impose une présence singulière. Une voix nouvelle, son émotion, son allant, son rythme, emplit de sa résonance tous les ouvrages, interrogeant au cœur même du langage la difficulté du rapport au Verbe et l'énigme de la création. C'est dire l'attrait envoûtant de cette écriture tendue et tenue dans son énergique volonté énonciative, écriture du désir où se dit le désir d'écriture comme celle, inscrite dans la chair même du monde, de cette " lourde phrase sans réplique toujours redondante, toujours jubilante, suffocante, noire, l'écriture absolue ". C'est à cette écriture que s'est attaché ce premier colloque international consacré à Pierre Michon au Musée d'Art Moderne de Saint-Étienne. Les textes rassemblés sous cette citation-titre témoignent de la richesse et de la fécondité d'une œuvre dense et rare qu'explorent des écrivains, traducteurs, critiques et profess

Ecrit par : Agnès Castiglione

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Pierre Michon, l'écriture absolue" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes