Affiche Saint-Domingue espagnol et la révolution nègre d'Haïti (1790-1822)

C'est au traité d'Aranjuez en 1777, au temps du Pacte de Famille entre les Bourbons, que la frontière a été formellement tracée entre les deux parties de l'île de Saint-Domingue. Plus tard, à l'époque de la Révolution française, lors de la fronde des Grands Blancs de la partie française, suivie de la révolte des mulâtres, puis de l'insurrection des esclaves au mois d' août 1791, l'" hypocrite cour de Madrid " tentera de récupérer le territoire de l'Ouest. En réalité, c'est tout le contraire qui arriva au Traité de Bâle en 1795, lorsque la partie espagnole sera cédée à la France. Dans la période de l'après-guerre (1795-1801), sous la conduite de Toussaint Louverture, passé au service de la République française, s'ouvre l'ère de la révolution nègre de Saint-Domingue dont on appréciera les résonances dans l'espace Caraïbe circonvoisin. On connaît la réponse du Premier Consul Bonaparte à la constitution louverturien

Ecrit par : Alain Yacou

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Saint-Domingue espagnol et la révolution nègre d'Haïti (1790-1822)" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes