Affiche Souvenirs, lettres, documents

Le 8 mai 1945, à Berlin, le maréchal Wilhelm Keitel présentait à l'Union soviétique la capitulation de l'Allemagne. Un an et demi plus tard, en octobre 1946, le Tribunal de Nuremberg le condamnait à la peine capitale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Commandant suprême des forces armées allemandes, il joua un rôle considérable dans la guerre d'extermination à l'Est et fût l'un des instigateurs du décret « Nacht und Nebel », ordonnant la déportation de tous les ennemis du Reich. Il affirma pourtant avoir été trompé par l'idéologie nazie et fonda sa défense sur sa repentance.Rédigés quelques semaines avant son exécution, ses mémoires nous offrent un point de vue unique sur les stratégies militaires et politiques du Führer, de son accession au pouvoir aux derniers jours du IIIe Reich. Mais ils constituent aussi, et surtout, un objet de réflexion sur le devoir d'obéissance et ses limites, appelées par les grandes dictatures du XXe si

Ecrit par : Wilhelm Keitel

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Souvenirs, lettres, documents" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes