Livre Travailler pour les morts

5.0/10
Boite de  Travailler pour les morts
  • 263 pages

L'adresse de l'ami mort est pour Jean Genet source d'écriture. Elle lui donne la force d'élaborer une oeuvre singulière, une oeuvre qui ne cherche pas à consoler, refuse les images convenues du deuil et s'emploie à faire de la disparition de l'autre une survivance, un événement qui ne nie pas la perte. Comment écrire devant la mort ? Comment parler aux morts ? Non seulement dans l'intimité mais aussi dans l'espace public où tous n'ont pas le même droit d'être pleurés ? Jean Genet cherche ainsi à inventer une mémoire nouvelle : une mémoire politique ouvrant sur le futur de l'art - cet " art de clochards supérieurs " (L'Atelier d'Alberto Giacometti) qui fait de la misère des formes un trésor.

0
0
0
0

Les critiques & échangesDiscussions et débats sur ce livre