Robert Gould

Robert Gould

Pour le décorateur de cinéma, voir Robert Gould (directeur artistique). Robert Gould (né en 1660 (?) – mort en 1708/1709) est un poète anglais de la fin du XVIIe siècle. Son œuvre aux multiples excès s’inscrit par excellence dans le cadre de la littérature de la Restauration anglaise. Gould est né dans une famille modeste, et fut orphelin à l’âge de treize ans. Il est possible qu’il ait eu une sœur, mais son nom et son existence nous sont inconnus. Le jeune Robert se fit domestique : son premier employeur n’est pas identifié, mais des indices disséminés dans ses poèmes semblent démontrer qu’il s’agissait d’une dame de l’aristocratie. Avant même ses vingt ans, toutefois, il rentra au service de Charles Sackville, 6e comte de Dorset. Ce dernier était connu tout autant pour son style de vie libertin que pour son mécénat en faveur des arts. Il se pourrait que Gould, à son contact, ait pu apprendre à lire et à écrire non seulement l’anglais, mais aussi le latin, le maître ne répugnant apparemment pas à lui prêter des livres. L’auteur, réputé infréquentable, a longtemps été oublié par l’histoire littéraire. On ne compte aujourd’hui qu’une seule biographie lui étant dédiée (par Eugene Sloan), et ses œuvres ne font l’objet d’aucune édition contemporaine.

Nationalité :